//
Vous lisez...
Pris de marteau

Le “Stanimal” : une tortue ninja !

Lièvre tortue ninjaRien ne sert de courir, il faut partir à point”, disait une fontaine. L’an passé, après l’élimination de Stan Wawrinka au premier tour de Roland-Garros, j’écrivais en conclusion d’un article que le natif de Lausanne  devrait se forger une solide carapace pour confirmer son sacre à L’open d’Australie. Le bougre y est parvenu. Comme il l’a dit sur les antennes de France TV, il a su mieux gérer la pression et notamment ses attentes envers lui-même.

Affublé de cette carapace, le “Stanimal” est à l’image de son parcours jusqu’aux sommets. Celui d’une tortue. Patient, travailleur, le trentenaire ayant du Samuel Beckett encré dans la peau – “Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better.” – a fini par faire la différence sur la fin de sa carrière pour gagner deux courses majeures. Dans l’histoire du tennis, rares sont ceux ayant franchi en tête une ligne d’arrivée “grandchelemienne” pour la première fois à 28 ans passés¹. Quant aux récidivistes, ils forment tout juste une équipe de foot. Une équipe du temps jadis ; depuis le début de l’ère open Wawrinka est le seul à avoir réussi cette performance. #StanTheMan.


Joueurs ayant gagnés, au moins, leurs deux premiers titres du Grand Chelem à 28 ans passés

Dans l’ère open


À force de travail, l’autre Suisse est devenu l’égal d’Andy Murray, Marat Safin, Lleyton Hewitt, Arthur Ashe et autre Ilie Năstase au nombre de titres du GC. La tortue ninja armée d’une raquette devance désormais des lièvres ayant triomphé très jeunes comme Andy Roddick, Michael Chang ou encore Juan Martín del Potro. Certains léporidés pétris de talent n’ont même jamais croquer la carotte. À l’instar de Marcelo Ríos et David Nalbandian. Devenu pilote de rallye, ce dernier gagnerait d’ailleurs à s’inspirer de la tortue tant il semble avoir du mal à maîtriser la vitesse.

 

1. Joueurs titrés pour la première  fois en Grand Chelem à 28 ans passés : Goran Ivanišević, Andrés Gomez, Petr Korda, Andrés Gimeno, Sven Davidson, Arthur Larsen, József Asbóth, Marcel Bernard, Yvon Petra, Wilmer Allison, Jean Samazeuilh, François Blanchy, James Cecil Parke, Ernie Parker, Gordon Lowe, Algernon Kingscote, Michel Vacherot, Horace Rice, Fred Alexander, Harold Mahony, Herbert Lawford (+ Stan Wawrinka, Vic Seixas, Jaroslav Drobný,  Frank Parker, James Anderson, Pat O’Hara Wood, Norman Brookes, Rodney Heath, Arthur Gore, André  Vacherot, John Hartley)

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow PRISE MARTEAU on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :