//
Vous lisez...
Pris de marteau

Monsieur Sirma

voyanceUn pépin physique ? Vous cherchez un médecin du sport ou un kiné brillants ? Gilles Simon est là pour vous conseiller ! Aussi souvent lâché par son physique que Karlović l’est par son revers, “Gillou” a dû déclarer forfait pour le tournoi de Rotterdam cette semaine. Du coup, avec l’abondance de repos forcé dont il jouit, le Niçois s’est trouvé quelques passe-temps. Hormis l’écriture du Guide Michelin spécial médecins & kinés, Simon s’est lancé dans la divination. Extirpant sa boule de cristal d’un sac rempli de bandelettes, sparadraps, mercurochrome, sirop contre la toux et autres béquilles, le Français a déjà prédit l’avenir. “C’est difficile d’en gagner un (un tournoi du Grand Chelem) parce qu’au cours des quatre dernières années un membre du big 4 allait au bout à chaque fois”, a déclaré notre Mme Sirma avant l’Open d’Australie. “C’est comme s’il n’y avait aucune chance de se faire une place. Je pense que cette période sera bientôt terminée.” Bien pensé. Une vingtaine de jours plus tard, Stanislas Wawrinka est venu renverser le pouvoir en place.

Celui que l’exubérant Benoit Maylin surnomme “la momie” a également profité de son temps libre pour potasser l’histoire de son sport. “Il y a beaucoup de très bons joueurs, mais à bien regarder dans l’histoire du tennis, ce n’est pas forcément celui qui vient après, le 5e ou le 6e joueur mondial, qui s’imposait”, a fait remarquer Simon. “Les tournois étaient plus ouverts. Même si Pete Sampras a gagné 14 titres en Grand Chelem, il y avait par exemple un vainqueur différent chaque année à Roland-Garros”. Certes, notre historien dit vrai. Sur les 97 tournois du Grand Chelem disputés depuis le premier sacre de Sampras (US Open 1990), 21 – tout de même – ont été remportés par des joueurs classés au-delà du 6e rang mondial.

  • Open d’Australie :
    -1998 : Petr Korda, 7e mondial (tête de série n°6)
    -1999 : Yevgeny Kafelnikov, 10e mondial (futur n°1)
    -2002 : Thomas Johansson, 18e mondial
    -2013 : Stanislas Wawrinka, 8e mondial
  • Roland-Garros :
    -1991 : Jim Courier, 9e mondial (futur n°1)
    -1993 : Sergi Bruguera, 11e mondial
    -1996 : Yevgeny Kafelnikov, 7e mondial (tête de série n°6, futur n°1)
    -1997 : Gustavo Kuerten, 66e mondial (futur n°1)
    -1998 : Carlos Moyà, 12e mondial (futur n°1)
    -1999 : Andre Agassi, 14e mondial (ancien et futur n°1)
    -2004 : Gastón Gaudio, 44e mondial
  • Wimbledon :
    -1991 : Michael Stich, 7e mondial (tête de série n°6)
    -1992 : Andre Agassi, 14e mondial (futur n°1)
    -1996 : Richard Krajicek, 13e mondial
    -2001 : Goran Ivanišević, 125e mondial
  • US Open :
    -1990 : Pete Sampras, 12e mondial (futur n°1)
    -1994 : Andre Agassi, 20e mondal (futur n°1)
    -1997 : Patrick Rafter, 14e mondial (futur n°1)
    -2000 : Marat Safin, 7e mondial (tête de série n°6, futur n°1)
    -2002 : Pete Sampras, 17e mondial (ancien n°1)

De quoi donner de l’espoir au Marathon Man tricolore. “Je pense qu’il y aura de grands chamboulements dans les deux prochaines années et je serai prêt à saisir l’opportunité de faire quelque chose de bien”, a-t-il déclaré en janvier dernier.
Mais, en y regardant de plus près, la plupart de ces trophées majeurs ont été soulevés par des champions ayant été numéros uns mondiaux avant (Agassi, Sampras) ou après (Kafelnikov, Courier, Kuerten, Moyà, Agassi, Sampras, Safin, Rafter) le titre en question. Depuis l’US Open 1990, 7 joueurs seulement ont soulevé un trophée majeur sans être d’anciens ou de futurs numéros uns mondiaux (en italique). 6 de ces gaillards ne figuraient pas parmi les 6 premières têtes de séries de l’épreuve lors de leurs sacres (en gras). De son côté, Gilles Simon n’a jamais posé sa carcasse sur le trône du classement ATP. À 29 ans, il ne semble pas avoir l’étoffe pour pouvoir réaliser une telle performance un jour. En somme, les statistiques ne lui donnent que très peu de chances de rejoindre le cercle des vainqueurs “grandchelemiens”.

Néanmoins le tennis n’est pas qu’une affaire de statistiques. En tant qu’ancien 6e mondial, Gilles Simon peut légitimement espérer pouvoir atteindre le Graal. S’il n’y croit pas, personne ne le fera pour lui. Mais, vu de l’extérieur, cela paraît être une mission impossible et le Français aux menus mollets n’a pas les traits de Tom Cruise. Pour aller au bout d’une levée du Grand Chelem, il faut, en général, ne pas lâcher trop de sets et d’heures de jeu en début de tournoi. Histoire d’économiser son énergie pour les joutes finales. Or, “Gillou” a une fâcheuse tendance à traîner sur le courts dès les premiers tours.

  • Parcours de Simon lorsqu’il atteint au moins le 3e tour en Grand Chelem :
    -Open d’Australie 2006 : 3e tour (5 sets vs. Massu au 1e tour, 4 vs. Berdych au 2e)
    -Open d’Australie 1008 : 3e tour (5 sets vs. Reynolds au 1e tour)
    -Wimbledon 2008 :  3e (4 sets vs. Calleri au 2e tour)
    -US Open 2008 :  (4 sets vs. Granollers au 1e tour)
    -Open d’Australie  2009 :  1/4 (4 sets vs. Guccione au 2e tour)
    -Roland-Garros 2009 : 3e tour (5 sets vs. Odesnik au 1e tour)
    -Wimbledon 2009 : 1/8 (4 sets vs. Thiago Alves au 2e tour)
    -US Open 2009 : 3e tour
    -Wimbledon 2010 : 3e tour
    -US Open 2010 : 3e tour (5 sets vs. Kohlschreiber au 2e tour)
    -Roland-Garros 2011 : 1/8 (4 sets vs. Russel au 1e tour et Chardy au 2e)
    -Wimbledon 2011 : 3e tour ( 4 sets vs. Roger-Vasselin au 1e tour)
    -US Open 2011 : 1/8 (5 vs. Mello au 1er tour, 4 vs García-López au 2e, 4 vs. del Potro au 3e)
    -Roland-Garros 2012 : 3e tour (5 sets vs. Baker au 2e tour)
    -US Open 2012 : 3e tour (5 vs. Russel au 1e tour, 4 vs Wang au 2e)
    -Open d’Australie 2013 : 1/8 (5 sets vs. Volandri au 1e tour, 4 vs. Levine au 2e, 5 vs Monfils au 5e)
    -Roland-Garros 2013 : 1/8 (5 vs. Hewitt au 1e tour, 4 vs. Cuevas au 2e, 5 vs. Querrey au 3e)
    -Open d’Australie 2014 : 3e tour (5 sets vs. Brands au 1e tour, 5 vs Čilić au 2e)

Au cours de sa carrière Simon a atteint, au moins, le 3e tour en Grand Chelem à 18 reprises (en 31 tournois). Deux fois seulement sans perdre le moindre set (en gras). Et, souvent, il a usé ses gambettes face à des adversaires a priori très abordables, ce qui lui coûte cher au moment d’en découdre avec des clients autrement plus coriaces lors des tours suivants.

Quand on est sportif de haut niveau, on se fixe des buts. De préférence élevés. Sinon, à quoi bon continuer à se faire aussi mal à l’entraînement ? Le natif de Nice ne s’en cache pas, son “objectif est toujours le même, à savoir décrocher un grand titre.” “J’ai été dans le top 10 ou 15 pendant quatre ou cinq ans, et ce qu’il me manque c’est un grand titre en Masters 1000 ou en Grand Chelem.” Si un triomphe à Melbourne, Paris, Londres ou New York semble aussi probable que d’apercevoir un ours polaire au Sahara, un titre en Masters 1000 n’a rien d’utopique. Ces tournois se jouant en 2 sets gagnants, Simon ne peut dilapider son énergie dans des matchs à rallonge d’entrée de jeu. En outre, le poids plume du tennis français a déjà démontré sa capacité à remporter ce type d’épreuve (1 finale et 3 demi-finales), et battre les tous meilleurs joueurs du monde. Parmi les vainqueurs de tournoi du Grand Chelem encore en activité (Hewitt, Federer, Nadal, del Potro, Djokovic, Murray), tous se sont déjà cassés les dents sur la défense murale du Tricolore. Si Paco Rabanne – collègue de “Gillou” dans le domaine de la voyance – affirme avoir provoqué un tremblement de terre en faisant l’amour à la planète (!), M. Sirma est lui plus modeste. Il aspire simplement à faire trembler le monde du tennis.

Publicités

Discussion

Une réflexion sur “Monsieur Sirma

  1. Rencontrer un voyant est une idée très bien pour tous ceux qui ont des problèmes dans la vie.

    Publié par Ambre Médium | 21 mars 2014, 15:59

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow PRISE MARTEAU on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :