//
Vous lisez...
Pris de marteau

Robert et Ronan “la fée”

FéeIl est le plus grand “perdant chanceux” de l’histoire de l’Open d’Australie. En usant ses cordes jusqu’en huitième de finale, Stéphane Robert est allé plus loin, plus vite, plus haut, plus fort, que l’ombre de n’importe quel autre lucky loser avant lui sur les courts de Melbourne. Stoppé dans sa folle épopée par “Angry Murray”, le braqueur venu  de Montargis est tout de même parvenu à dérober un set à l’Écossais. Histoire d’offrir au public le doux son d’un bris de raquette contre le sol.

Pourtant, le Français de 33 ans semblait aussi destiné à atteindre un tel niveau qu’un poisson lune à s’envoler pour venir tutoyer le Soleil. À 21 ans, l’homme aux deux prénoms n’était encore classé “que” -30. C’est à cet âge qu’a débutée sa collaboration avec Ronan Lafaix. Un entraîneur aux méthodes atypiques¹ qui, hormis deux coupures², l’a accompagné jusqu’en 2010. Depuis, casquette vissée sur la tête et barbe de plusieurs jours habillant ses joues, “SB” vadrouille seul. Inspiré par les méthodes de son mentor, Ronan “la fée”. D’atypiques méthodes portées aux nues par les médias  au fil de la belle aventure de Robert aux pays des kangourous. Mais, au même titre que la critique est souvent trop noire lorsque les choses vont mal, est-il juste de se laisser brûler au 54e degré par le brasier de l’encensement ?

Attention, mon but n’est pas de remettre en cause l’approche de Ronan Lafaix. Son travail est forcément bon puisqu’il a permis à un joueur, étant à la base loin d’être le plus doué, d’atteindre le 61e rang mondial  (en octobre 2010). Simplement, je trouve que certaines éloges sont un peu excessives. Ici et là, on peut lire ou entendre que cette “méthode Lafaix” tient du “révolutionnaire”, qu’elle ferait bon nombre d’heureux si elle était appliquée plus largement sur le circuit. Sur ce point, j’ai quelques doutes. Tout d’abord parce que Stéphane Robert est un personnage hors du commun, qui ne rentre pas les cadres “habituels » (ou encore ici). En ce sens, le “Lafaix style” ne conviendrait peut-être pas à des joueurs aux personnalités plus “conventionnelles”. En outre, l’efficacité de cette méthode est difficilement estimable. Au cours de sa carrière professionnelle, Stéphane Robert n’a jamais eu d’autre coach que Ronan Lafaix.  Or, avec un type de préparation et d’entraînement plus “classique”, peut-être aurait-il atteint le même niveau. Peut-être  plus tôt, peut-être plus tard… N’ayant pas de moyen de comparaison, nous ne pouvons que fabuler.

Ce qui est certain, c’est que le grand blond aux baskets blanches figure désormais au tableau des records de l’un des quatre plus grands tournois du monde. Michael Berrer, tombeur de Stéphane Robert au dernier tour des qualifications s’est, lui, incliné dans l’anonymat face à Feliciano Lopez en trente-deuxième de finale du tableau principal. Ou comment jouer à qui perd gagne.

1. Deux interviews de Ronan Lafaix pour en savoir un peu plus sur son approche : http://blog-tennis-concept.com/ronan-lafaix-coach-de-tennis/ et http://www.welovetennis.fr/interviews/78337-ronan-lafaix-stephane-robert-est-un-requin

2. Une entre fin 2004 et fin 2005 (« car j’étais trop obsédé par le cap du Top 100 et je me suis mis tout seul dans le mur », a confié Robert) et l’autre entre 2007 et 2008 à cause d’une hépatite A.

Publicités

Discussion

4 réflexions sur “Robert et Ronan “la fée”

  1. ?

    Publié par Mike | 21 janvier 2014, 15:02
  2. Si tout n est peut etre pas bon a prendre chez ronan lafaix( selon vous )pourquoi ne pas en chercher ce qui pourrait faire avancee notre cher tennis francais et son seul grand chelem remporte dans l’ere open ?

    les methodes d entrainements chez les professionels sont aussi diverses quil y a de joueurs et de pays.
    De plus ronan lafaix a obtenu dautre resultat excellent avec dautre joueurs sur le plan regional ou national.

    Enfin , des joueurs tel que nadal ou federer ( cest qui ceux la?? ) ont ete extremement loin dans leur recherche de progression mental depuis tres jeune et sur le circuit.

    Pour finir je dirais que ce genre d article « journalistique » est dangereux car il banalise un joueur ayant atteint la 60 eme place mondial , un huitieme de grand chelem.

    Alors oui on ne sait pas si robert aurait fait mieux . Effectivement , tout ce qu on sait est qu il etait -2 a 20 ans , 61 mondial quelques annees plus tard .

    Pourquoi ne pas se concentrer sur ce qui a vraiment eu lieu?

    Publié par Mike | 21 janvier 2014, 15:13
    • Vous avez dû mal lire. Je ne critique pas la méthode Lafaix (« Attention, mon but n’est pas de remettre en cause l’approche de Ronan Lafaix. Son travail est forcément bon puisqu’il a permis à un joueur, étant à la base loin d’être le plus doué, d’atteindre le 61e rang mondial (en octobre 2010). »

      Je dis simplement qu’il faut éviter de tomber dans les éloges excessives alors que, dans les faits, rien ne n’indique que cette méthode serait meilleure qu’une autre pour la majeure partie des joueurs.

      Tout comme la critique était beaucoup trop dure envers Lafaix et Robert avant qu’ils ne percent (Lafaix : « Sur le circuit où l’on nous prenait pour des charlots » http://www.welovetennis.fr/interviews/78337-ronan-lafaix-stephane-robert-est-un-requin)

      Publié par prisemarteau | 22 janvier 2014, 11:40
      • Le grand merite de lafaix et de quelques autres tres rares , cest de remettre le mental a lordre du jour dans le tennis francais..

        Or nous sommes tres en retard dans ce domaine par rapport a dautre pays..

        Quand on voit les progres de wawrinka dans ce domaine , on se dit que lesfrancais devraient un peu plus aller chercher des recette la dedans.

        Publié par Mike | 27 janvier 2014, 00:19

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow PRISE MARTEAU on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :