//
Vous lisez...
Pris de marteau

Quand Djokovic troque ses chaussettes pour une bonne paire de chaussures de montagne

Djoko ShanghaiCa semblait aussi probable qu’un manchot avec des moufles, et pourtant… Novak Djokovic a remporté le Masters 1000 de Shanghai grâce à une efficacité presque parfaite à la volée. Vainqueur (6/1 3/6 7/6) de Juan Martin del Potro en finale, “Nole” a remporté 18 points sur ses 19 montées au filet (95% de réussite). Un filet qu’il a su prendre d’assaut pour faire la différence à des moments cruciaux du match (notamment dans le tie break du dernier set). Déjà, en quart de finale, il s’était illustré dans ce domaine contre un Gaël Monfils qui n’a eu de cesse de le rendre fou. Face au showman touffu, “Djoko” a totalisé 18 volées gagnantes sur 22 tentées (82%) pour se sortir d’une situation compliquée (victoire 6/7 6/2 6/4). Des statistiques qui dénotent de la volonté qu’a le tennisman élastique d’aller vers l’avant. Avide d’évolution, Djokovic a confié travailler ce secteur du jeu depuis plusieurs semaines. Dans cet optique, l’ancien serveur-volleyeur polonais Wojtek Fibak (10e mondial en 1977) était d’ailleurs présent au sein du clan serbe lors du dernier US Open. Néanmoins, le but n’est pas de transformer Djokovic en Michaël Llodra, mais simplement de faire en sorte que sa prise de balle sans rebond ne s’apparente plus à un sketch tragi-comique. Pour se rapprocher du niveau de Rafael Nadal et Andy Murray dans ce domaine,  l’actuel numéro 2 mondial se doit de progresser. S’ils sont avant tout des joueurs de fond de court, l’Espagnol et l’Écossais excellent à la volée. Qualité qui leur offre une option tactique supplémentaire et leur permet de venir finir sereinement certains échanges au filet. Lors des deux derniers rendez-vous “grand chelemiens » avec ces rivaux, le tennisman venu de Serbie a pâti de cette infériorité. En finale de Wimbledon, Djokovic a réussi 30 de ses 52 montées au filet (58%), contre un ratio de 26 pour 37 (70%) à Murray. À Flushing Meadows, le natif de Belgrade s’est aventuré 36 fois à la volée, pour 22 points gagnés (61%) alors que Nadal convertissait 17 de ses 23 tentatives (74%).

Dès le début de la saison 2011, le “Djoker” avait affiché son envie de progresser offensivement en s’alignant en double sur certains rendez-vous. “Jouer le double va m’aider à stabiliser mon service, mon jeu à la volée et mon retour”, avait-il expliqué avant le tournoi de Dubaï. “Après 23 ans à jouer sur la ligne de fond de court, ce n’est pas facile mais j’ai envie de jouer plus vers l’avant et d’aller au filet. Je veux apporter plus de variété à mon jeu.” Ce ne sera resté qu’une envie. Monstrueux sur sa ligne de fond cette année là, Djokovic n’avait pas eu besoin de s’aventurer en terres inconnues pour écraser le circuit. “On ne change pas une méthode qui gagne.” Il aura donc fallu attendre plus de deux ans, et la tournée asiatique 2013, pour voir ses propos se concrétiser sur le court. En Chine, le travail entrepris par Djokovic semble avoir porté ses fruits. Pourtant, son style au filet, proche de celui d’un pantin désarticulé, ne dégage toujours pas une sérénité “edberguienne”.  Afin d’expliquer le gain d’efficacité du joueur de 27 ans, il faut regarder du côté de ses approches. Pour engranger les points à la volée, il ne suffit pas d’y être à l’aise. Il faut aussi savoir monter dans de bonnes conditions. Et dans ce domaine, l’homme au 6 titres du Grand Chelem a affiché de réels progrès à Shanghai. Habitué des “montées en chaussette”, le triple tenant de l’Open d’Australie semble désormais muni d’une bonne paire de chaussures de montagne. De quoi monter sereinement au filet et espérer pouvoir retrouver le sommet du tennis mondial.

Publicités

Discussion

6 réflexions sur “Quand Djokovic troque ses chaussettes pour une bonne paire de chaussures de montagne

  1. Nadal excellent à la volée ? Première nouvelle. Il rate rarement parce que le point est déjà quasi fini quand il monte.

    Publié par Cerf | 16 octobre 2013, 16:33
  2. Oui, Nadal est très bon au filet :

    -En 2004, à seulement 18 ans, il était aligné en double (aux côtés de Robredo), pour affronter la paire Clément-Llodra (l’une des meilleurs du monde à l’époque) en demi-finale de Coupe Davis. Résultat, victoire de Nadal et Robredo.
    -Nadal, qui joue pourtant très peu de tournois en double, a remporté 8 titres (dont 3 Masters 1000) dans cette discipline.

    Publié par prisemarteau | 17 octobre 2013, 01:02
  3. Oui, ça n’est pas évident, mais je l’ai vu en double à Paris Bercy, Nadal est très bon au filet.

    Publié par Le cyberien | 18 octobre 2013, 09:50

Rétroliens/Pings

  1. Pingback: Le cœur de Novak fait "Boum Boum" | PRISE MARTEAU - 18 décembre 2013

  2. Pingback: Le coeur de Novak fait “Boum Boum” - beIN SPORT Your Zone - Partagez votre passion et votre expertise du sport - 20 décembre 2013

  3. Pingback: Le coeur de Novak fait "Boum Boum" | - 2 mars 2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow PRISE MARTEAU on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :