//
Vous lisez...
Pris de marteau

Nadal, comme un poil sur un imberbe

PoilDepuis le début de la saison sur dur, Rafael Nadal est seul. Sans égal. Comme un poil sur un imberbe. Une semaine à Montréal, la suivante à Cincinnati, et l’Espagnol débarque à New-York, pour l’US Open, avec deux Masters 1000 dans son baluchon. « C’est incroyable, c’est quelque chose que je n’avais jamais réussi à faire dans ma carrière« , s’est réjoui « Rafa ». « J’ai gagné un tournoi important et le fait d’en gagner deux de suite, après ce que j’ai connu comme problèmes (blessures), ce n’est pas rien. » Pour trouver trace d’un doublé Masters 1000 du Canada-Masters 1000 de Cincinnati, mettez-vous au volant d’une DeLorean et revenez dix années en arrière, en 2003. Dernier joueur, avant Nadal, à avoir réussi cette performance, Andy Roddick avait enlevé l’US Open dans la foulée. Charmé par ce clin d’oeil du destin, l’observateur du tennis que je suis n’a pu résister à la tentation de faire du « Taureau de Manacor » le favori de la quatrième et denière levée du Grand Chelem. D’autant plus que l’octuple gagnant de Roland Garros est invaincu sur dur cette année. Vainqueur d’Indian Wells en mars, il a remporté les trois tournois qu’il a disputé sur cette surface. Trois Masters 1000 qui plus est. Le favori, certes, mais pas LE grand favori. Pour qui me prenez-vous ? Je ne suis pas un observateur facile, il me faut plus qu’un clin d’oeil pour me faire craquer ! Bien qu’il soit, pour le moment, invincible sur dur, le Majorquin n’a pas, sur ce revêtement, autant de marge que sur terre battue.

« La différence majeure, c’est que, sur terre, je n’ai pas forcément besoin de jouer mon meilleur tennis pour gagner« , a-t-il expliqué. « Même si je ne suis pas parfait, je sais que j’ai quand même des chances de gagner le match. Sur dur, non. Je dois absolument être à mon meilleur niveau pour remporter des gros matchs et des gros tournois. C’est pour ça que je gagne beaucoup plus sur terre que sur dur, parce que je ne peux pas jouer en permanence mon meilleur tennis. Personne ne le peut. » Ces dernières semaines, certains adversaires aux lames aiguisées ne sont pas passé loin de raser Nadal de son actuel statut de poil. À Montréal, Novak Djokovic ne s’est incliné qu’au tie-break du troisième après une demi-finale épique. À Cincinnati, c’est un Roger Federer digne de ses plus belles années durant 1h30 qui a poussé l’actuel numéro 2 mondial dans ses derniers retranchements en quart. Et, en finale, « l’Ogre de l’ocre » a eu besoin de deux tie-brak pour se défaire d’un géant du nom d’Isner. Parmi ces trois « presque rasoirs », il en est deux que Rafael « Poil » Nadal retrouve dans sa partie de tableau à l’US Open. Si la hiérarchie est respectée, le champion au slip trop serré affrontera John Isner en huitième de finale, puis éventuellement Roger Federer au tour suivant. (Djokovic, Murray et del Potro, autres principaux favoris, ne peuvent eux retrouver Nadal qu’en finale). En 2003, après son triplé Masters 1000 du Canda-Masters 1000 de Cincinnati-US Open, Roddick avait ensuite fini l’année numéro 1 mondial. Si Nadal venait lui aussi à réussir ce triplé, Novak Djokovic devrait, au minimum, atteindre la finale à Flushing Meadows pour garder sa couronne. Mais la route est encore longue pour « RN ». Bien qu’enterré pour la plupart, Federer montre des signes de montée en puissance et affirme ne plus souffrir du dos. Il pourrait bien être celui qui se chargera de raser le poil qu’est Nadal actuellement. Après tout, c’est bien lui l’égérie des rasoirs Gillette (!)

Publicités

Discussion

2 réflexions sur “Nadal, comme un poil sur un imberbe

  1. Il n’a jamais été blessé, sinon il faudrait dire que ce fut um miracle… Et je ne crois pas aux miracles….

    Publié par Non obligatoire | 23 août 2013, 21:59

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow PRISE MARTEAU on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :