//
Vous lisez...
Insolite

De la “fogninade” au doublé allemand

Bien qu’il n’affectionne pas les surfaces rapides, Fabio Fognini donne l’impression d’évoluer sans cesse sur du parquet. Celui d’une scène de théâtre. Digne héritier de la commedia dell’arte, l’Italien au bandeau est un véritable acteur. Costume de tennisman sur les épaules, Fognini trimballe son attitude de “glandeur-frimeur” aux quatre coins du monde. Sublimé par les caméras, il rigole, fulmine, roule des mécaniques et s’autorise quelques facéties comme envoyer sa raquette bourlinguer ou encore houspiller l’arbitre. Talentueux, nonchalant, ce joueur de 26 ans donne souvent l’impression, plus qu’agaçante pour ses opposants, de jouer en marchant. Parfois même, ce n’est pas qu’une impression.

Mais, “The Fog” – le brouillard -, comme il est parfois surnommé par les anglophones, ne fait pas qu’enfumer ses adversaires par l’extravagance. Doté d’un bras fulgurant, il est capable de coups d’éclats invraisemblables. Constant dans l’inconstance (!) à ses débuts sur le circuit, il gagne petit à petit en stabilité et ne cesse de progresser. Au point d’être désormais 19e mondial. Un classement – le meilleur de sa carrière – décroché grâce à deux titres consécutifs sur terre battue allemande. À Stuttgart (ATP 250) et Hambourg (ATP 500). Ses deux premiers trophées. Avant cela, il n’affichait pas mieux que deux finales (aux ATP 250 de Bucarest et Saint-Pétersbourg la saison dernière). Lors de sa finale hambourgeoise, le natif de San Remo triomphe de Federico Delbonis – 4/6 7/68 6/2) – le tombeur de Federer, en sauvant trois balles de matchs dans le deuxième set. Trois semaines auparavant, le Transalpin était éliminé d’entrée à Wimbledon tout en prenant soin de gratifier le public d’une petite contestation nez dans le gazon. Une “fogninade” qui, selon une rumeur parcourant le milieu holywoodien, pourrait lui valoir une nomination comme meilleur acteur lors de la prochaine cérémonie des Oscars.

Publicités

Discussion

2 réflexions sur “De la “fogninade” au doublé allemand

  1. Très bel article sur un joueur qui ne peut pas laisser indifférent…Stéréotype de l’Italien beau gosse aussi doué qu’agaçant, je ne sais pas si il est très apprécié des autres joueurs ?

    Publié par Temple du Cordage | 28 octobre 2013, 19:11

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow PRISE MARTEAU on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :