//
Vous lisez...
Pris de marteau

La Bérézina

sabine-lisicki_5C’était un France – Allemagne, mais il n’y a pas eu de guerre. Pas même l’esquisse d’une bataille. À peine quelques échanges de balles. Après des combats gagnés à l’arraché face aux généraux Samantha Stosur, Serena Williams, et Agnieszka Radwanska, la campagne Wimbledon 2013 s’est finie en Bérézina pour Sabine Lisicki. Prise par l’enjeu, l’Allemande n’est jamais véritablement rentrée dans sa finale (excepté un petit sursaut d’orgueil à 1/6 1/5, pour revenir à 4/5 avant de perdre). « J’ai été submergée par toutes mes émotions (…) j’ai essayé de maîtriser mes nerfs, j’y suis presque arrivée sur la fin mais…« , a-t-elle d’ailleurs confié à l’issue du match. Avec son parcours impressionnant et ses face-à-face précédents avec Bartoli¹, la joueuse aux quadriceps « surmusclés » s’était retrouvée propulsée favorite pour le titre. Pourtant la nouvelle vedette du tennis français partait avec un avantage de taille sur sa rivale : celui d’avoir déjà disputé la finale d’un tournoi du  Grand Chelem. Qui plus est sur ce même Centre Court (en 2007, défaite 4/6 1/6 vs. Venus Williams). De son côté, la blonde de 23 ans n’affichait qu’une petite demi-finale dans un tournoi majeur (Wimbledon 2011) avant sa déroute face à la tenniswoman au service atypique.

Résultat, la Corse a su gérer l’évènement alors que la native de Troisdorf, subitement métamorphosée en Alizé Cornet, laissait échapper quelques larmes en plein match. Il se murmure même que Kleenex pourrait devenir l’un de ses nouveaux sponsors. À sa décharge, son niveau de jeu avait de quoi faire pleurer. Au fond du trou, Lisicki n’a (quasiment) rien réussi. Elle avait beau essayer, tout ce qu’elle tentait se transformait immanquablement en faute directe. Pendant ce temps là, Bartoli réalisait, elle, une très bon match pour s’imposer tranquillement 6/1 6/4. Dans l’ère open, rares sont les joueuses à avoir remporté un tournoi du Grand Chelem dès leurs premières finales, alors qu’elles affrontaient une adversaire ayant déjà vécu cette expérience. D’immenses championnes ont échoué dans cette tâche². Les joueuses y étant parvenues se sont par la suite révélées être, pour beaucoup, des monstres comptant au minimum 3 titres majeurs à leurs palmarès³. Or, Sabine Lisicki n’est pas de cette trempe. Mais la voir remporter un tournoi du Grand Chelem (notamment Wimbledon ou l’US Open) est loin d’être impossible. Après la Campagne de Russie, conclue par la débacle de la Bataille de la Bérézina en 1812, Napoléon Ier avait su se relever pour remporter d’autres grandes victoires.

1. Avant la finale Bartoli vs. Lisicki : 1-3 (Lisicki restait sur 3 victoires d’affilée face à Bartoli, la dernière étant en quart de Wimbledon 2011).

2. « Légendes » battues lors de leurs premières finales d’un tournoi du Grand Chelem en cédant face à une adversaire en ayant déjà joué une : Evonne Goolagong (7 titres du Grand Chelem), Billie Jean King (12 GC), Cris Evert (18 GC), Martina Navrátilová (18 GC), Kim Clisjters (4 GC), Hénin (7 GC).

3. Joueuses vainqueures lors de leurs premières finales d’un tournoi du Grand Chelem en gagnant face à une adversaire en ayant déjà joué une :

  • 3 titres du Grand Chelem et plus : Virgina Wade (3 GC), Hana  Mandlíková (4 GC), Steffi Graf (22 GC), Arantxa Sánchez (4  GC), Monica Seles (9 GC), Martina Hingis (5 GC),  Davenport (3 GC), Serena Williams (16 GC), Venus Williams (7 GC), Jennifer Capriati (3 GC), Sharapova (4 GC)
  • Moins de 3 titres du Grand Chelem : Sue Barker (1 GC), Virginia Ruzici (1 GC) Tracy Austin (2 GC),  Gabriela Sabatini (1 GC), Conchita Martínez (1 GC), Iva Majoli (1 GC).
  • Moins d’un titre du Grand Chelem mais encore en activité : Petra Kvitová (1 GC), Victoria Azarenka (2 GC)
Publicités

Discussion

2 réflexions sur “La Bérézina

  1. Ca devait être horrible ce qui se passait dans la tête de Sabine Lisicki au cours de cette finale ! Elle a produit un tellement beau jeu pour en arriver là qu’on pouvait penser que la finale n’était que dans la continuité ! Et elle a été juste tétanisée par l’enjeu ! C’est dommage mais tout le mérite revient à Marion qui a su rester concentrer de bout en bout !

    N’hésite pas à venir sur mon blog : http://petitchelem.wordpress.com
    Twitter : @Petit_Chelem

    Publié par Petit Chelem | 7 juillet 2013, 21:38
  2. ah ah bien vu la blague sur alizée cornet!

    Publié par fils | 10 juillet 2013, 09:19

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow PRISE MARTEAU on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :