//
Vous lisez...
Pris de marteau

Un harnais de sécurité, vite !

EscaladeC’est l’histoire d’un type nommé « niveau du tennis féminin ». Passionné d’escalade, cet agile grimpeur monte de plus en plus haut puis, un jour, il manque sa prise et chute. Cette prise ratée, c’est l’uniformisation des styles de jeu. Les joueuses qui usent de variations d’effets, d’amortis et de volées sont chassées du circuit WTA par une légion de cogneuses de fond de court. Malgré tout, une poignée d’irréductibles résistent encore et toujours à l’armée emmenée par Caesar Williams et ses généraux Sharapovus et Azarenkus. Parmi elles, Radwanskix, Erranix ou encore Schiavonix font tout leur possible pour contrer l’envahisseur (mais attention, interdit de faire appel à un quelconque druide pour avoir de la « potion magique »). Pour moi, le plus beau match du tableau dame de ce Roland Garros 2013 restera le quart de finale entre Sara Errani et Agnieszka Radwanska. La large palette de coup et le sens tactique exacerbé dont disposent ces deux joueuses auront offert un formidable spectacle.

Vos gros sabots sont bruyants, mes oreilles les entendent d’ici. « C’est bien beau tout ça, mais avec son jeu, aussi plaisant soit-il, Errani s’est prise 0 et 1 par Williams en trois petits quarts d’heure« , me direz-vous. Certes. Mais cette raclée, et toutes celles que Serena inflige sont révélatrices de la baisse de niveau du tennis féminin. A 31 ans, la cadette des sœurs Williams n’est plus au top de ses capacités physiques, pourtant elle domine bien plus que dans ses jeunes années¹. À cette époque, des joueuses au tennis varié comme Justine Hénin, Amélie Mauresmo ou encore Martina Hingis étaient capables de lui tenir la dragée haute. En outre, les anciennes cogneuses comme Lindsay Davenport et autre Kim Clijsters étaient assez fortes pour rivaliser sérieusement avec Serena. Je ne dis pas qu’il faut « éradiquer » les grandes frappeuses, non. Ce qu’il faut, c’est plus de « caresseuses » de balles. C’est l’opposition de style qui fait un beau match. A défaut de cela, le circuit WTA a besoin que le niveau des autres cogneuses s’élève pour relancer la concurrence, et l’intérêt des spectateurs. C’est avec ces harnais de sécurité que le tennis féminin pourra stopper sa chute. Après tout, « l’important ce n’est pas la chute, c’est l’atterrissage. »

1. Depuis sa défaite au premier tour de Roland Garros 2012 face à Virginie Razzano (!), Serena Williams a remporté 74 de ses 77 matchs. En triomphant à Paris, elle a signé sa 31e victoire consécutive. La meilleure série de sa carrière. En 2002 et 2003, elle s’était arrêtée à 21 succès d’affilée.
Publicités

Discussion

2 réflexions sur “Un harnais de sécurité, vite !

  1. Pas très objectif…

    Publié par Micka (@ReadyMicka) | 17 juin 2013, 13:28
  2. Je pense être resté objectif en me basant sur des faits. Après, je comprends parfaitement qu’on puisse ne pas être d’accord avec l’analyse.

    Publié par prisemarteau | 17 juin 2013, 13:42

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow PRISE MARTEAU on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :