//
Catégories

Archive de

Le « grand-Paire » édenté

« Sur le court, il faut rester calme. » Signé Benoît Paire. Quand on connaît le personnage, ça semble presque aussi improbable qu’entendre Gilles Simon faire l’éloge de la volée. Pourtant, si la grande tige (1,96 m, 80 kg) est en constante progression depuis plusieurs années et « explose » cette saison, c’est en grand partie grâce à d’énormes … Lire la suite

Raonic, la mauvaise herbe

Milos Raonic sur gazon, c’est aussi bon que du ketchup sur du jambon de pays. En huit participations à des tournois sur herbe, le solide gaillard (1,96 m, 90 kg) n’a atteint que deux fois les quarts de finale¹. À Wimbledon, il affiche une belle régularité. Il a toujours passé un tour en prenant soin de … Lire la suite

Stakhovsky et la nécromancie

Sergiy Stakhovsky est un nécromancien muni d’une raquette en guise de bâton de sorcellerie. Et comme tout bon nécromancien qui se respecte, « Stako » ressuscite les morts. Sur le gazon de Wimbledon, il a ramené à la vie un corps enterré depuis des lustres : celui du service-volée. Certes, j’exagère un tantinet, il reste un ou … Lire la suite

Brown, le tennisman-plongeur

« Splash : le grand plongeon », tient peut-être la première recrue de sa prochaine saison. Sans maillot de bain mais avec une raquette de tennis, Dustin Brown a régalé le public de Wimbledon lors de son deuxième tour face à Lleyton Hewitt. Si certains ont récemment critiqué le geste de Gaël Monfils pour son « inutilité », ils … Lire la suite

Nadal, comme l’imbécile heureux

Le physique est à Rafael Nadal ce que l’ignorance est à l’imbécile heureux. C’est à la fois sa plus grande force et sa plus grande faiblesse. Grâce à cette ignorance, l’imbécile vit dans son propre monde tout rose bonbon, mais c’est aussi à cause d’elle que les autres le raillent. Si Nadal a remporté tant … Lire la suite

À quart ouvert

Dure vie que celle de tableau masculin de Wimbledon 2013. À peine né, et voilà déjà tous les chirurgiens du tennis en train de le disséquer. À coups de stylos et de claviers, ces derniers annoncent des quarts de finale opposant Djokovic à Berdych ou Gasquet, Nadal à Federer et Murray à Tsonga. Certains poussent même l’opération … Lire la suite

Papa, où t’es ?

À l’occasion de Wimbledon, Bernard Tomic songerait à chanter « Papaoutai » en featuring avec Stromae. À Londres, le grand gaillard (1,96 m, 91 kg) aura beau chercher le regard de son entraîneur de père dans les gradins, il ne trouvera rien. Accusé d’avoir agressé Thomas Drouet, le sparring-partner de son fils, lors du Masters 1000 de Madrid … Lire la suite

Quand l’élève allume le maître

« Poule mouillée ». C’est ainsi que Jimmy Connors, loin d’être un Harpagon en matière de provocation, surnomme Ivan Lendl lors des Masters 1980. Le Lucky Luke de l’insulte reproche à l’austère tchèque de l’avoir laissé gagner leur dernier  match de poule, par peur d’affronter Björn Borg en demi-finale. Si la tactique est payante (Lendl bat Gene … Lire la suite

Lleyton la main verte

Paradoxe : être, chose ou fait qui paraissent défier la logique parce qu’ils présentent des aspects contradictoires. Dans l’esprit du grand public, Lleyton Hewitt est un marathonien au mental d’acier capable de lâcher ses « come on » cinglants durant des heures. En ce qui concerne le service, le blondinet australien est à peu près aussi dangereux … Lire la suite

Monfils, du jamais vu !

Gaël Monfils, gagner, il s’en tamponne le coquillard (!). Lui, son truc, c’est assurer le show et faire lever les foules (à part à Roland Garros, là où une fois par an il démontre une formidable rage de vaincre en plus de son sens du spectacle). Il y a deux jours, Monfils annonçait le retrait … Lire la suite

Follow PRISE MARTEAU on WordPress.com